• LIVRAISON EN 3 À 4 JOURS
  • LIVRAISON GRATUITE DÈS 100 EUROS 🇫🇷
  • RETOUR SOUS 30 JOURS
  • Comprendre l’essentiel des règles du rugby

    On vous résume les règles du rugby pour que vous puissiez vous y retrouver pendant le tournoi. Car le rugby à XV compte beaucoup de règles qui peuvent parfois laisser perplexe. 

    L'équipe Canterbury vous résume les règles du rugby à XV
    © Canterbury

    Ruck, mêlée, drop, en-avant, plaquage… Vous avez sans doute vu ou entendu ces termes circuler depuis le coup d’envoi de la compétition, le 8 septembre 2023. En comprenant les termes, les règles du rugby et les façons de marquer des points, vous serez en mesure de profiter pleinement des matchs de la Coupe du monde.  

    Quels sont les différents postes ?

    Quinze joueurs composent chaque équipe de rugby : huit avants et sept arrières. Elle compte aussi sept remplaçants. Chaque numéro de maillot correspond à un poste. Les huit avants (1 à 8), généralement plus lourds et plus solides, sont chargés de la conquête du ballon ovale. Une fois le ballon conquis, le ballon est ensuite récupéré par la charnière (9 et 10), les demis de mêlée et d’ouverture. Ces derniers orientent le jeu afin de déborder l’équipe adverse et établissent les stratégies. Les trois-quarts (12, 13 et 14) sont traditionnellement en charge de porter le ballon est de marquer les essais. Ils vont privilégier la vitesse, la puissance et doivent avoir des appuis solides. L’arrière est le dernier rempart avant la ligne d’en-but. Il se tient en retrait pour réceptionner les ballons frappés au pied par l’équipe adverse.

    Quelles sont les principales règles du rugby ?

    Les passes

    Le jeu commence par un coup d’envoi, appelé coup de pied d’engagement. Les joueurs des deux équipes tentent alors de récupérer le ballon avant de l’amener dans le camp adverse en avançant et en le passant entre eux afin d’espérer marquer des points. Il s’agit de l’une des règles de base du rugby. Le ballon ovale doit être toujours passé vers l’arrière, ou sur le côté. Si le ballon est renvoyé vers l’avant, cela est considéré comme un en-avant et le jeu est arrêté. Une mêlée est alors formée pour permettre aux deux équipes de s’affronter pour la possession du ballon. Les joueurs sont sanctionnés de la même manière s’ils laissent tomber le ballon devant eux. Il est toutefois possible pour les joueurs de jouer vers l’avant en tapant le ballon au pied. 

    La mêlée fermée

    Souvent introduite suite à un en-avant, une mêlée fermée regroupe les huit avants des deux équipes dans un pack. Le ballon est ensuite introduit au milieu par l’équipe qui n’a pas commit de faute par l’intermédiaire du demi de mêlée. Au signal de l’arbitre, les joueurs doivent ensuite pousser pour gagner sa possession. Le ballon doit ensuite être libéré lorsque la mêlée n’avance plus. Comme les épaulières et les protège-dents, il semble particulièrement important de porter un casque de rugby pour limiter les chocs lors de ces phases de contact avec l’adversaire. Le casque potège également des frottements sur les oreilles sur pendant les mêlées ou les mauls.

    Le maul

    Cette mêlée ouverte est constituée lorsque le porteur du ballon est stoppé par la défense adverse, mais est toujours sur ses deux jambes. Celui-ci peut alors se retourner afin que ses coéquipiers récupèrent le ballon et le mettent à l’abri. Le regroupement peut avancer pour gagner du terrain. 

    Le plaquage

    Bien connu de tous, le plaquage est utilisé pour arrêter un joueur de l’équipe adverse, afin de la faire tomber au sol. Quand un joueur est plaqué, celui-ci doit libérer immédiatement le ballon pour que le jeu puisse se poursuivre. Les autres joueurs des deux équipes doivent reculer de dix mètres à partir du lieu du plaquage. Cependant, le plaquage ne peut uniquement s’effectuer sur le joueur porteur du ballon et seulement en dessous des épaules. Il peut être réalisé par-devant, sur les côtés et à l’arrière. Si le plaquage est considéré comme dangereux, son auteur peut être sanctionné d’un carton jaune, qui revient à une exclusion de 10 minutes, voire un carton rouge, c’est-à-dire une exclusion définitive.  

    Le ruck

    Le porteur du ballon peut repousser un adversaire qui tente de le plaquer avec son bras tendu et la main ouverte. Toutefois, après un plaquage réussi, le joueur se retrouve au sol avec son adversaire et doit présenter rapidement le ballon. Un ruck se crée lorsque les autres joueurs interviennent, selon la situation, pour prendre le ballon ou le protéger. Tant qu’il n’y a pas de faute, le jeu continue. 

    Comment marquer des points ?

    L’essai et la transformation

    Selon les règles, il existe plusieurs manières de marquer des points au rugby à XV. La plus courante est l’essai, qui vaut cinq points. Un joueur marque un essai lorsqu’il joueur parvient à aplatir le ballon derrière la ligne d’en-but adverse. Si tel est le cas, l’équipe a ensuite la possibilité de marquer des points supplémentaires en transformant l’essai. Pour cela, le buteur doit se positionner à partir d’une position perpendiculaire à l’endroit où le ballon a été aplati. L’objectif est ensuite d’envoyer le ballon au pied entre les poteaux. Les joueurs de l’équipe adverse doivent rester derrière leur ligne de but pendant la tentative de transformation. L’équipe qui réussit sa transformation marque deux points supplémentaires, soit un total de sept points. 

    L’essai de pénalité

    En plus de l’essai et de la transformation, il existe trois autres façons de marquer. Premièrement et même si la situation est plus rare, un essai de pénalité peut être accordé si l’arbitre juge que les défenseurs adverses ont commis une faute qui a empêché l’inscription d’un essai. Cet essai de pénalité vaut sept points. 

    La pénalité

    Une pénalité est accordée lorsque l’équipe adverse commet une faute comme un plaquage haut ou un hors-jeu. Comme pour la transformation, le buteur peut alors tenter un coup de pied de pénalité à partir de l’endroit où la faute a été commise. Si le buteur parvient à envoyer le ballon entre les poteaux, son équipe marque trois points. Petite subtilité, le buteur doit faire rebondir le ballon avant de tirer. 

    Le drop

    Le drop est un coup de pied tenté en cours de jeu, généralement lorsque l’équipe est trop loin pour marquer un essai ou obtenir une pénalité. Il consiste à laisser tomber le ballon des mains pour le frapper du pied après qu’il a touché le sol. Il est tenté au cours du jeu et est donc difficile à exécuter face à la pression de l’équipe adverse. Comme pour la pénalité, l’équipe marque trois points si le ballon passe entre les poteaux après un drop. 

    Ces différentes manières de marquer des points offrent une variété de stratégies et d’options tactiques aux équipes pendant un match. Après avoir expliqué comment marquer des points, il convient de se pencher sur les principales fautes.  

    Les fautes

    Comme évoqué, un joueur plaqué doit systématiquement présenter le ballon rapidement. S’il le garde, il est sanctionné d’une pénalité. De même, le joueur qui vient de réaliser un plaquage doit relâcher le plaqué et sortir de la zone de plaquage sous peine d’une pénalité.  

    Le hors-jeu est une autre faute courante. Un joueur est hors-jeu lorsqu’il se trouve devant son coéquipier qui porte le ballon. Autre possibilité, un joueur est également hors-jeu lorsqu’il est en avance sur le ballon lors d’une passe. Le joueur dans cette situation ne peut pas faire d’action tant que son coéquipier ne l’a pas dépassé, sous peine de sanction.

    Suite à un en-avant ou à une faute, l’arbitre peut prendre la décision de donner un avantage si l’équipe non fautive détient le ballon et peut avancer avec. Si cette équipe ne parvient pas à profiter de cet avantage, l’abrite revient là où la faute a eu lieu. Le jeu peut reprendre par une pénalité ou une mêlée.

    La touche

    La touche se produit lorsque le ballon franchit les limites sur les côtés des terrains. Contrairement au football, elle ne se joue pas systématiquement à l’endroit où le ballon est sorti. Et au rugby, elle peut parfois prendre du temps et dépend de la position du joueur qui botte en touche et de la manière dont le ballon est sorti. Ce sont les avants qui s’en chargent et doivent être placés entre la ligne des cinq et des quinze mètres. Les deux équipes se forment un couloir et chacune soulève l’un de ses joueurs pour récupérer le ballon en l’air suite au lancer. Pour plus de détails sur la touche, n’hésitez pas à vous référer directement aux règles du jeu disponibles sur le site de World rugby

    Temps de jeu et additionnel au rugby

    Contrairement au football, il n’existe pas vraiment de temps additionnel au rugby. L’arbitre peut stopper le chronomètre pendant le match si nécessaire. Si un match dure 80 minutes, il peut se prolonger tant que le ballon n’est pas sorti ou qu’une faute n’est pas sifflée. Une prolongation est mise en place s’il y a égalité lors d’un match à élimination directe (match couperet).